Voix d’Altaride 19b – Plaisir du Joueur

Dans cette seconde partie du numéro 19 des Voix d’Altaride, nous évoquons avec Antoine, Kalysto, Shan et Xavier les plaisirs du joueur de jeu de rôle. La discussion commence alors que nous discutons de la notion d’initiation au jeu de rôle. Un article récent enjoint les rôlistes à ne plus utiliser ce terme, mais comme un sage lors d’une discussion récente : n’est-ce pas surcharger d’intention un mot qui est somme toute passé dans le langage ? Le terme d’initiation n’est-il pas chargé d’ésotérisme parce que le rôliste se préoccupe fréquemment d’occulte et de secret pour mettre l’ambiance dans ses parties ? Ce ne sont pas des questions rhétoriques mais des éléments qui auraient besoin d’être clarifiés, nous confrontons nos points de vue sur le sujet.

Puis nous discutons de ce qui nous plait et ce qui nous plait moins dans la position de joueur de jeu de rôle. Dans cette discussion nous sommes tous de vieux routards du jeu de rôle, mais ce n’est pas nécessairement la forme la plus classique du jeu de rôle qui nous attire le plus aujourd’hui.

A travers des témoignages, voici encore un podcast parfaitement subjectif, parfaitement incomplet, qui présente des éléments partiaux mais assumés.

Un grand merci aux auditeurs fidèles qui nous ont suivi en direct et qui ont essuyés les plâtres du chat des Voix d’Altaride ! C’était un grand moment de lire les commentaires et réactions en direct de l’immense foule présente, merci encore à vous 3.

Oh et notre nouvelle rubrique a besoin de vous ! SOS MJ attend vos appels, vos messages, vos colères et vos détresses.

Comment nous retrouver ?
Retrouvez Antoine dans l’Auberge Virtuelle, et sur les stands de Paris est Ludique.
Retrouvez Shan sur son blog ou sa page facebook.
Retrouvez Kalysto sur Radio Roliste, sur Bienvenue à Valnuit, et dans ses Chroniques en goutte et sur Ludovox !
Retrouvez Xavier autour d’une table de jeu, à Nantes ou à Paris, et sur cette conférence du colloque des 40 ans du jeu de rôle.
Retrouvez moi ici ou suivez l’évolution lente de Divergence, mon principal projet de jdr, sur le sénat des architectes.

Retrouvez enfin les Voix d’Altaride sur facebook, sur google +, sur twitter (@Voixdaltaride) et n’hésitez pas à nous écrire : voixdaltaride(at)cendrones.fr.

Le générique est de Julien Morgan.

7 commentaires

  1. J’y ai réfléchi après parce que je « sens » la différence mais c’est pas toujours facile à expliquer quand on s’est jamais trop penché dessus…

    Je pense que, dans le langage courant, la différence de fond entre « apprendre » à un enfant à lire et « initier » un enfant à lire (je ne dis pas « lecture » parce que faudrait définir lecture (la pratique versus le fait d’être capable de déchiffrer etc.), se situe dans la finalité. Lui apprendre à lire c’est avoir pour but qu’il sache lire ensuite – que ça soit atteint ou non – alors que l’initier c’est lui montrer les bases de comment ça marche, lui montrer ce qu’il y a dans l’apprentissage de la lecture sans s’attendre à ce qu’il sache lire ensuite. Il y a l’idée de passer d’un truc normalement inconnu à « ok je vois à peu près ce que c’est » comme finalité première.

    Dans la réalisation de ces 2 actions il y a donc des points communs, ça se croise, mais l’idée de fond change la forme. Quand j’initie à un instrument, je vais tout de suite montrer un peu de tout (dont des choses qu’on ne voit normalement pour la 1ère fois que des mois après quand on « apprend »), sans que la personne en face n’ait à tout retenir. Je donne une vision d’ensemble et des rudiments, que la personne voit et essaye. Mon but s’arrête là et est atteint par le seul fait que la personne découvre, applique et essaye.

    Quand j’enseigne, je sais que ça va se faire sur la durée, je montre beaucoup moins au départ et avec une attente : il faut avoir acquis/compris tel truc, réussi à le faire, pour passer au point suivant. On n’essaye pas, on pratique, on fait jusqu’à ce que ça soit bon. C’est Yoda style ^^

  2. juste une remarque sur votre distinction entre jeu de rôle traditionnel et jeu de rôle indépendant car je ne l’aime pas

    Pour moi , un jeu de rôle indépendant, ce n’est pas un jeu de rôle innovant ou avec partage de l’autorité / autre manière de jouer.

    Comme son nom semble l’indiquer, il s’agit juste d’un jeu de rôle indépendant (cad l’auteur a tous les droits / ne passe pas par un éditeur). Sens de romaric briand par exemple est à la fois un jeu de rôle traditionnel

    Après c’est mon humble compréhension du terme

    • Bien entendu tu as raison Eric, il s’agit d’une facilité de langage. Il se trouve que la plupart des jeux « indie » dont nous parlons sont publiés sous un modèle indépendant, et font partie du mouvement « indie », alors que les jeux « tradis » suivent plutôt un modèle commercial via éditeur. Bien entendu il y a des exceptions des deux côtés. Plutôt qu’une définition c’est un terme englobant dont tout le monde sait ce qu’il désigne autour des micros. Peut-être cela vaut-il de le préciser à l’avenir, mais de toute façon chaque jeu est différent.

  3. Comme chaque « joueur » présent parlait de son expérience de joueurs, l’idée « on a eu un plaisir différent entre les jeux traditionnels et les jeux indi » sous-entendait  » les jeux tradi-indi auxquels on a joué », qui sont effectivement d’un côté des jeux surtout à scénario-mj, et de l’autre des jeux à création collaborative… c’est tellement une habitude de langage comme le dit Julien et ça semblait naturel qu’on n’a pas pensé à préciser ou seulement par moment en rentrant dans le détail.

  4. Où sont annoncée les prochains podcast ? Où peut-on trouver le chat ?
    Car il y a tellement de remarques qu’on aurait pu faire en temps réel pour corriger les approximations (« jeux indie », GNS alors que http://rolistologie.blogg.org/pour-en-finir-une-fois-pour-toute-avec-le-gns-a117427730 , jeux forgiens qui forcent tous les autres joueurs à accepter les propositions créatives contrairement aux jeux tradis, Dogs qui pousse à du joueur vs joueur…)

    • Les podcasts sont annoncés sur les pages facebook, g+ des voix d’altaride. Le chat est disponible sur la page « le direct » du site.
      Si nos erreurs te font réagir, tant mieux, ça permet d’enrichir le débat. Concernant les jeux indie si tu fais allusion à ce qu’Eric mentionnait, effectivement je suis d’accord c’est une facilité de langage. Pour le reste, ce sont des éléments qui viennent dans la discussion et vis à vis desquels nous n’avons pas un avis uniforme. N’hésites pas à préciser si des points te semblent important et merci d’avoir écouté !

      Oh et sinon on enregistre un lundi sur 2, le prochain étant le 22 février.

  5. Vous me mettez un sacré doute-là… euh… est-ce qu’en fait ce n’était pas clair du tout qu’on parlait de nos expériences personnelles :s ? Oups du coup :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.