la guerre

Voix d’Altaride 44 – La Guerre

Dans ce numéro 44 des Voix d’Altaride, nous discutons depuis Nantes, Rennes et Chicago grâce au merveilleux pouvoir des internets  de la guerre en jeu de rôle. Avec Anne, Xavier et Willem, la discussion tourne autour de l’intérêt de jouer des situations de guerre en jeu de rôle, des thèmes qu’elles permettent d’aborder et de la façon dont elles peuvent colorer l’ambiance de nos parties.

Mais rapidement, nous embrayons sur la notion de violence, très présente en jeu de rôle. D’abord de la violence physique avant de glisser vers la violence psychologique qu’un jeu peut parfois représenter pour ses joueurs. Avant de décider de revenir sur le sujet dans un prochain numéro, si le sujet vous intéresse cela devrait être pour le numéro 48 des Voix d’Altaride, fin mai.

Coups de Coeur/Coups de Gueule
Anne : Show 7 / L’anti jeu en GN
Willem : le ski dans le colorado / les jeux qu’on attend éternellement
Xavier : – / Les lignées de sang qui ne sorte toujours pas.
Julien : Circles of power / –

image : War an alien planet,  getmilitaryphotos, CC BY 2.0

4 réflexions au sujet de « Voix d’Altaride 44 – La Guerre »

  1. Pour raconter une de mes anecdotes de jeux de rôles oû la non violence a était la solution: un ami masterisait pour la première fois sur roll 20 et m’avais fait une partie test afin qu’il s’habitue au commande. Le scénario était simple je devait récupérer la potion X dans la tour Y. j’ai commencer la partie en me réveillant alors que l’un des spires de l’alchimiste possédant la potion X me fouillé, ce pauvre sbire a fini le coup tranché(cette action a était faite avant que je prene le perso en main). je commence donc a visiter l’endroit et je découvre les cachots ou un pauvre homme était enfermé je le libère avant que l’on se fasse attaquer par deux zombi qui on Popper a travers le mur. le pauvre homme au vue de sa faible condition a fini dévorer par les zombies ce qui m’a permis de les achever en continuant a visiter l’endroit discrètement en évitant les gardes dont la plupart était en train de picoler dans leur casernes et les pièges, j’arrive au labo de l’alchimiste écoutant a travers la porte je discerne deux voix prenant mon courage a deux main je rentre dans la salle me retrouvant devant l’alchimiste et le chef de la garde et la ce qui est beau c’est que je suis arriver a m’en sortir au bluff et a la négociation finissant par négocier a la vente la potion et en me faisant raccompagner courtoisement par le chef des gardes a la sortie.
    Le MJ m’a avouer après la partie que si j’avais pris une vois plus agressif une mort certaine m’attendait face a l’alchimiste et son bâton de foudre, le chef des gardes et 4 rat mutant.
    Et je doit dire que c’est une expérience que j’ai vraiment apprécier moi qui est l’habitude de finir mes jdr par un combats de boss.

  2. Super déçu par cet épisode qui promettait pourtant! Vous vous êtes trop focalisé sur la violence de manière plus généraliste sans parcourir tout l’éventail narratif que propose une bonne guerre en jdr. Et nous ressortir des gestions de combats de masse pour D&D3, pfff.

    J’aurais axé sur 3 grands développements lié à la guerre.
    1- La guerre au premier plan: en jouant des soldats au front en contact direct avec les problèmes de camaraderie, de plans tactiques foireux, etc. Dans la listes des jeux qui gèrent bien ça on retrouve Weird Wars (Savage Worlds), The Regiment (et son skin Starship Troopers) ou encore le génial 3:16 Carnage dans les Etoiles.
    2- Gérer les conséquences de la Guerre, les réfugiés, la famine, la destruction et généralement la vie dure pour les civils. Midnight gère bien l’après défaite ou encore Warsaw nous dit ce qu’il se passe quand la guerre dure trop longtemps.
    3- Les coulisses d’une guerre et la diplomatie / tactique qui en découle. Je n’ai pas de jeux en tête mais c’est clairement un contexte ultra riche qui pourrait apporter pas mal d’opportunités.

    Enfin je citerais deux jeux qui parlent de guerre et qui sont plutôt cools aussi:
    -Star Wars L’Ere de la Rebellion pour vraiment jouer des Rebelles.
    – Grey Ranks de Jason Morningstar sur les enfants soldats durant l’insurrection de Varsovie en 1944.

    bref cet épisode aurait pu être beaucoup plus riche et intéressant.

  3. Je suis plutot content de cet épisode et de la discussion qu’il a généré. Désolé que ça ne soit pas ton cas et merci de prendre le temps de le dire. Quoi qu’il en soit, je t’invites à enregistrer un épisode avec ton plan! Je serai ravi de l’ecouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *