jouer avec le temps

Voix d’Altaride 32 – Jouer avec le temps

Jouer avec le temps. C’est l’ambition que nous avons dans ce numéro 32 des Voix d’Altaride. Il ne s’agit pas vraiment de vous parler d’uchronie et de voyage dans le temps cependant. Mais plutôt de constater ce qu’on peut faire avec le temps de la narration en jeu de rôle. Flashbacks, flashforwards, scène potentielles ou parallèles, ou ellipses, nous passons en revue un certain nombre de ces techniques. Elles ont des avantages et des défauts, mais elles peuvent enrichir notre façon de jouer, entre les mains du MJ bien sur, mais aussi entre les mains des joueurs. A condition de les laisser utiliser ces merveilleux jouets.

Coups de coeur/Coups de gueule

Sandra : Nightwitches / le prix des ebooks
Morgan : L’histoire sans fin / canal plus
Xavier : Triangle / –
Julien : Libreté en crowdfunding, Mr Robot / superstitions et croyances…

5 réflexions sur « Voix d’Altaride 32 – Jouer avec le temps »

  1. Merci pour cette épisode!

    Je sais que vous n’avez pas le temps de tout aborder mais je ne crois pas que vous ayez évoqué la possibilité de jouer en temps réel. C’est assez intéressant dans un jeu contemporain quand on veut faire monter la pression.

    Faire des scénarios nocturnes en temps réel, c’est bien sympa.

  2. Un podcast intéressant qui pose pas mal de choses et permettra sans doute d’éviter l’écueil du blocage des joueurs sur le « flash-forward qui doit arriver quoi qu’il arrive » et autres paradoxes temporels.

    Sinon petit focus sur Firefly RPG qui propose une mécanique intéressante: à n’importe quel moment les joueurs peuvent invoquer une scène flashback reliée à la scène en cours. Le joueur décrit la situation qu’il a déjà vécu et cela lui apporte un bonus circonstanciel pour agir dans le présent. Mieux! Si la scène flashback inclus au moins un autre pj, le bonus est plus important. Cela renforce à terme le côté « personnage avec un passé » en plus de la cohésion dans le groupe puisqu’ils ont déjà vécu des choses ensemble!

  3. Bonjour,
    alors, je pense que votre définition du flashback oublie un cas : le flashback où on revit l’idée/le souvenir qu’un personnage possède d’une scène.
    C’est un truc que j’avais vu dans une série TV (je crois que c’était Psych) où l’épisode est entièrement construit sur les flashback et les souvenirs des personnages, commençant in media res avec le héro qui ne se rappelle plus exactement ce qu’il s’est passé et où chacun des autres personnage lui donne des pièces sur ce qu’il s’est passé avec leur vision de l’évènement.
    Sachant, qu’évidemment, chaque personnage sort une version un peu « trafiquée » pour avoir le beau rôle, dans laquelle les autres sont toujours des caricatures de certains traits de leurs personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *