une culture de questions

Voix d’Altaride 39 – Une culture de la question

Dans ce numéro 39, nous discutons avec Globo, Willem et Epiphanie de l’intérêt d’établir une culture de la question à nos tables de jeu de rôle.
Des questions qui peuvent s’échanger de MJ à joueur, mais aussi de joueur à joueur et évidemment de joueur à MJ. A dire vrai, ça fait un moment qu’on s’interroge sur le sujet avec Globo, et quand un des podcasts qu’on écoute souvent, le Misdirected Mark Podcast, a fait un épisode nommé « A culture of questions » on s’est dit qu’il fallait qu’on en parle aussi. Cet épisode n’est pas une traduction de leurs discussions, d’ailleurs ni Willem ni Epiphanie ne l’ont écouté. On y parle des avantages à étendre notre pratique au delà des simples « Qu’est-ce que vous faites », des jeux qui nous ont inspirés ces pratiques, mais aussi des défauts que peuvent présenter cette façon de jouer au jeu de rôle.

La page du fond jdr pour la bibliothèque Louise Michel

Coups de Coeur / Coups de Gueule
Globo : Everquest / la technique
Willem : The Hunt for the Wilder People / les premiers jours de Trump
Epiphanie : Dark Earth de Multisim / –
Julien : Intuition Pumps and other tools for thinking de Daniel Dennett,  Frost /  –

5 réflexions au sujet de « Voix d’Altaride 39 – Une culture de la question »

  1. Merci pour l’épisode, c’est très intéressant comme toujours.
    Si je peux me permettre une remarque négative, s’il y a une chose qui me déplaît dans le podcast dans sa globalité, c’est les « Coups de gueule » en fin d’épisode. Autant j’adore les coups de cœur, c’est l’occasion de découvrir des choses nouvelles et passionnantes, mais les « Coups de gueule » ne sont jamais intéressants, souvent politiques, et terminent l’épisode sur une touche négative. J’ai l’impression que les animateurs aussi s’en lassent, ne sachant fréquemment pas quoi y répondre.
    Ça ne m’empêche pas de suivre fidèlement le podcast hein, mais je suis toujours déçu d’avoir cette note négative en fin d’épisode.
    J’espère que ce retour vous sera utile. Désolé de râler sur un point de détail, j’aime vraiment tout le reste ^^’.

    1. Merci de tes remarques, comme toujours on prend les remarques avec plaisir, positives comme négatives. Je n’avais pas pensé à ce côté négatif en fin d’épisode. Faudrait inverser coups de gueule et coups de coeur quoi.

      Je tiens à garder la possibilité des coups de gueule en tant qu’espace de liberté pour s’exprimer, lâcher un peu la pression et de temps en temps les utiliser pour le reste.

      Oui c’est souvent politique, on a des opinions, pas identiques d’ailleurs dans l’équipe et on les exprime de temps en temps.

      Au final, ça existe, ça n’est pas toujours utilisé, on ne se sent pas forcé de l’utiliser. Si on n’utilise plus cet espace il va mourir de lui même, alors finalement peut être que tu n’as qu’à être patient pour être exhaussé !

      Merci encore de prendre le temps de nous le dire en tous cas !

  2. Super intéressant et beaucoup de choses ont été dites auxquelles j’adhère complètement. Par contre ma frustration était au niveau de mon intérêt quand vous évoquiez des questions que j’aurais bien aimé vous voir creuser plus. Il y en avait trois principales:
    1. Les mécaniques pour refuser une question. Est-ce que ça peut aussi de faire de façon organique quand le joueur répond à côté de la plaque ou qu’un autre joueur reprend la question en la modifiant type « pourquoi tu sauves pas l’enfant? » « Mais est-ce que ce serait pas plus logique qu’il sauve pas la mère? » ? Ou est-ce que cela va à l’encontre de l’esprit de la culture de la question? L’un de vous mentionnais que rien n’est fixé tant que ce n’est pas dit ET validé par la table et il me semble que c’est vrai aussi des questions et j’aurais aimer entendre votre avis là-dessus.
    2. J’aurais aussi aimé vous entendre plus longuement sur la bonne façon de poser des questions pour éviter les questions qui fâchent ou sur ce qu’amènent les différents types de questions (avoir des outils pour poser une question utile au type de jeu que je mène ou même dans lequel je joue bien que vous aillez déjà abordé ces points en diagonale et m’avez donné des pistes de reflexion).
    3. Enfin il ne me semble pas vous avoir entendu parler de l’outil incroyable qu’est la question pour l’investissement émotionnel des joueurs dans l’univers qu’on leur propose. Il me semble qu’un joueur est toujours beaucoup plus touché quand il arrives quelque chose à un PNJ qu’il a placé là qu’à un PNJ que le MJ a placé là pour lui et une culture de la question ça vous peuple rapidement un village donc un potentiel énorme d’attaches affectives qui sont ensuite des leviers pour la suite de l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *