Voix d’Altaride 13 – Les jeux sous licence

Dans ce 13e épisode des Voix d’Altaride, nous discutons avec Morgan, Sandra, Willem, Xavier et Julien (votre serviteur) de la notion des jeux de rôle sous licence d’une propriété intellectuelle célèbre, provenant d’autres médias. Qu’est-ce que c’est, quels sont les avantages et les désavantages de ces jeux ?

La technique nous pose encore quelques problème et la principale victime est encore une fois Xavier. Mais rassurez vous, je n’ai pas eu besoin de jouer au présentateur de National Geographics cette fois-ci. Les aléas de la diffusion en direct. D’ailleurs pourquoi organiser ce direct sur Youtube et Google plus alors que les épisodes des Voix d’Altaride sont disponibles en audio sur http://www.cendrones.fr/ ? L’objectif est assez simple : trouver une formule de production qui demande le moins possible de travail ultérieur. Le second intérêt qui commence à apparaître c’est le contact avec vous, nos super auditeurs qui apprécient nos longues discussions. Si nous diffusons en direct, vous pouvez intervenir en direct, nous poser des questions, nous corriger si nous racontons n’importe quoi. Je suis souvent frustré quand j’écoute des podcasts de ne pas pouvoir intervenir à certains moments clefs. Avec le direct et les outils des Hangouts on air, on vous donne la parole dans une certaine mesure.

N’hésitez pas à nous rejoindre !

Comme d’habitude n’hésitez pas à nous écrire, à nous envoyer vos souvenirs de jeu (bons ou mauvais), vos questions (que nous accumulons en ce moment pour les traiter dans les prochains épisodes), à nous suivre sur les réseaux sociaux.

Rendez vous le lundi 19 octobre à 20h pour la prochaine diffusion en direct, nous y parlerons de la découverte du jeu de rôle.

Liens
en cours…

Les jeux : Sphynx, Sur la route de Chrysopée, Star Wars, Star Trek, James Bond, Trigun RPG, D&D, Streetfighter, Agone, Les Chroniques des Féals, La Brigade Chimérique, l’Appel de Cthulhu, Firefly, Leverage, Marvel… et plein d’autres;

Coups de Coeur / Coups de Gueule
Morgan : Bubba Ho-tep / Nadine Morano
Willem : Moriarty / rien
Sandra : Bundle of Holding / rien
Xavier : rien de spécial cette fois ci
Julien : Sphynx de Fabien Hildwein, Sur la Route de Chrysopée de Morgan Reynier, Je ne suis pas MJ mais… le blog d’Eugénie / rien

Comment nous retrouver ?

Retrouvez Morgan sur son site : Julien Morgan.
Retrouvez Willem sur son blog : Icecream for Everyone et écoutez son podcast en anglais.
Retrouvez Sandra sur son blog : Darkginger.
Retrouvez Xavier autour d’une table de jeu, à Nantes ou à Paris, et le 12 Novembre à l’Université Républicaine d’Angers pour une soirée jeu de rôle.
Retrouvez moi ici ou suivez l’évolution lente de Divergence, mon principal projet de jdr, sur le sénat des architectes.

Retrouvez enfin les Voix d’Altaride sur facebook, sur google +, sur twitter (@Voixdaltaride) et n’hésitez pas à nous écrire : voixdaltaride(at)cendrones.fr.

Le générique est de Julien Morgan.

10 commentaires

  1. J’ai eu peur que vous oubliez Street Fighter dans la premiere série d’oeuvre.

    Après je voudrais faire un petit point sur le droit d’auteur en France. Sans être un juriste, je peux apporter un peu de lumière.
    Il y a deux types de droit d’auteur en France ou disons qu’il se sépare en deux partie.
    Le droit moral et le droit patrimonial, pour faire simple, il n’est pas possible de renoncer à son droit moral. Une oeuvre appartient à ses auteurs, leurs noms doivent apparaitre.
    Le droit patrimonial lui peut être délégué à une autre personne (une maison de disque, d’édition etc.). Cette délégation doit se faire dans un contrat équitable (sans clause abusive) comme tous contrats.

    Je tempèrerai les propos de Morgan. Qui parle que le droit d’auteur marche dès qu’on crée une oeuvre (je me souviens plus des paroles exactes). C’est partiellement vrai. La loi parle d’oeuvre originale. Le changement est flou mais dans cette notion de bons juristes peuvent y mettre plein de choses.
    Si on arrive à prouver que l’oeuvre n’est pas originale, on peut la copier car elle n’est pas protégée.

    Pour le droit de citation, il existe mais il est assez contraignant car il y a plein de contraintes pour le respecter. Il y a (eût) des initiatives pour réclamer plus de liberté à ce propos au niveau européen. C’est en cours je crois.

    J’ai écouté le podcast en direct du coup, je vais pas le réécouté pour retrouver les moments qui m’ont poussé à réagir :-). Pardonnez ainsi mes approximations dans les références sur le podcast.

  2. Avec le GN Conan, j’ai une idée de sujet : le contrat social pour un GN basé sur une licence, histoire de faire un peu la compil des 3 dernières émissions 🙂

  3. Emission très intéressante et très riche. Dommage que vous n’ayez fait que citer AMBRE, jeu qui illustre la nécessité de connaître l’univers pour y jouer (autre thème traité par Olivier Legrand d’ailleurs)!
    Merci à vous!

  4. Super podcast comme d’hab (que j’écoute en retard, comme d’hab) mais je fais des bonds de 3 mètres sur ma chaise en entendant Morgan sur D&D … non la principale influence de D&D n’est pas le SdA (fait historique, lisez Playing at the World par exemple) mais bien la S&S de Leiber, d’Howard etc. , la fantasy de Vance etc. C’est certes une des influences, mais pas la principale, qui est arrivée d’abord plus par les joueurs (réclamant de jouer des hobbits par exemple) que par les auteurs au départ, puis par intérêt commercial.
    D&D est un vaste sabir med-fan (voir science/weird fantasy) qui est devenu son propre univers/licence, plus qu’une adaptation/licence d’une influence d’une oeuvre principale.
    Quant à Star Trek, et toujours Morgan :), qui « ne serait pas de la SF », n’a-t-il vu que TOS (The Original Serie) ou bien aussi les séries suivantes Next Generation, Voyager et Deep Space 9 ?
    Les thématiques sociétales (NG est une utopie communiste qui ne dit pas son nom), techniques, « philisophiques », éthiques etc. qui sont abordées (sous couvert parfois de romance, d’aventure et de serial nécessaire à une série TV de long terme) sont clairement de la SF. Voir de la « hard science fiction » pour certaines thématiques.

  5. Bah Morgan n’est pas non plus spécialiste, mais ne lui faisons pas de faux procès, c’est Star Wars qui n’est pas de la SF, pas Star Trek. Parce que s’il avait eu l’outrecuidance de le prétendre, j’aurai appelé un escadron Jem’Adar pour lui rentrer dans le lard.

    Merci de tes commentaires !

  6. Précision : je faisais des bonds avec le sourire tout de même (pas de nerd-rage dans mon message 😉 ).
    Par ailleurs, ses précisions sur la distinction licence/propriété intellectuelle/droits étaient salutaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.