Voix d’Altaride 104 – Ivresse de puissance

La puissance, nous explorons le rêve secret qui abrite de nombreux rôlistes dans cet épisode. Qu’est-ce que ça fait de jouer des personnages vraiment puissants ? D’ailleurs qu’est-ce que c’est un personnage puissant ? Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Et qu’est-ce que ça change en jeu ?

Avec l’aide d’Adrien Toulon, aka Saros, l’auteur de « Ceux qu’ils nous reste » un excellent jeu de rôle sans meneur et sans dé mais en campagne autour de la survie et du drame humain, nous discutons des modalités de ce type de jeu. Globo et Willem en renfort et Julien, votre serviteur, aux manettes, voilà encore un épisode que nous avons pris grand plaisir à enregistrer !

2 commentaires

  1. Comme souvent podcast très intéressant…
    Je suis toujours surpris que l’on impute à D€D3 sa mauvaise utilisation… en particulier en terme d’univers de jeu. Car pour moi le soucis de grande puissance des hauts niveaux tient plus de la logique de leur existence (et celle des opposants ou autres PNJs tout aussi puissants ) dans un cadre de jeu donné .
    Si les PJs rencontrent toujours peu à peu des ennemis à leur hauteur, ou étaient ces ennemis jusqu’à ce moment là ? Si des êtres si puissants existent en quoi ils impactent de leurs capacités l’univers de jeu ?
    D&D3, avec les classes de PNJ et les classes de prestige , avait au moins le mérite de donner une boîte à outil pour construire un univers cohérent. C’est ce qui avait été déjà très bien esquissé dans Birthright ou Dragonlance … la haute puissance était rare et cette rareté se justifier par l’univers, et du coup l’impact des grands pouvoirs si rares était cadré et logique.

    • Oh je ne pense pas qu’on impute au jeu une mauvaise utilisation, on a joué et on joue toujours dans ces univers et avec ces règles. Il y a du bon et du moins bon comme dans tous les jeux. Merci de cette remarque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.