Voix d’Altaride 19a – Donjons et Râlistes.

Dans cette première partie du numéro 19 des Voix d’Altaride nous discutons avec Xavier et Kalysto de l’actualité récente de Donjons et Dragons :

  • la publication du SRD de Donjons et Dragons 5e édition et le passage en OGL de cette partie de la licence
  • l’ouverture du dmsguild, un site commercial et communautaire sur lequel il est devenu possible de proposer du contenu pour les royaumes oubliés en 5e édition (scénarios, classes, aides de jeu…) et gagner en échange 50% des revenus générés par la vente de ce contenu.

Mais nous parlons aussi de deux financements participatifs proposant une traduction enrichie du  SRD (system reference document) de Donjons et Dragons 5e Edition :

Et le moins que l’on puisse dire c’est que cela nous pose des problèmes. Cet épisode est une sorte d’énorme coup de gueule râliste, qui n’entend pas dénigrer le travail d’Agate et de BBE mais présenter ce qui nous pose problème dans la démarche qu’ils ont suivi. Il ne s’agit pas de leur reprocher de vendre un produit, ni leur refuser le droit d’exploiter la licence. Xavier présente même des arguments très valables justifiant l’utilisation du Crowdfunding par des éditeurs qui devraient avoir assez de succès pour s’en passer. Mais cette situation nous laisse une impression de gâchis, un certain malaise que nous exposons ici.

Il faut quand même saluer les efforts du site aideDD que nous avons cité plus d’une fois dans l’émission, de manière pas toujours charitable il faut bien l’avouer, pour le travail fourni sur une version française des documents disponibles pour donjons et dragons.

Deux nouveaux comparses nous rejoignent pour cet épisode : Shan et Antoine. Vous aurez surtout l’occasion de les entendre dans la deuxième partie de ce long numéro des Voix d’Altaride.

Comment nous retrouver ?
Retrouvez Antoine dans l’Auberge Virtuelle, et sur les stands de Paris est Ludique.
Retrouvez Shan sur son blog ou sa page facebook.
Retrouvez Kalysto sur Radio Roliste, sur Bienvenue à Valnuit, et dans ses Chroniques en goutte et sur Ludovox !
Retrouvez Xavier autour d’une table de jeu, à Nantes ou à Paris, et sur cette conférence du colloque des 40 ans du jeu de rôle.
Retrouvez moi ici ou suivez l’évolution lente de Divergence, mon principal projet de jdr, sur le sénat des architectes.

Retrouvez enfin les Voix d’Altaride sur facebook, sur google +, sur twitter (@Voixdaltaride) et n’hésitez pas à nous écrire : voixdaltaride(at)cendrones.fr.

Le générique est de Julien Morgan.

23 commentaires

  1. Pour le problème du fait que sur BBE tu payes le même prix qu’en boutique pose plusieurs problèmes.
    Le truc c’est que ce problème apparaît avec le crowdfunding (un financement participatif, donc de la pré-vente finalement). Or dans les jeux vidéos ce problème n’est pas récent mais date d’une petite dizaine d’année. J’achète WOW le même prix sur le site de Blizzard que chez Escromania.

    Mais c’est un problème que l’on peut se poser aussi avec les plate-forme dématérialiser comme Steam, où je paye le même prix que chez ce chers revendeur précédent. Mais alors, pourquoi j’économise pas le coût d’impression de mon DVD, la boite, et la gestion des stocks etc . . .

    Recentrons-nous sur le JDR.
    Moi je vous dis que bientôt on va avoir les pdf des JDR qui vont friser les coûts des versions papier. Il suffit d’attendre que le public soit prêt à donner son argent.
    Imaginez aussi que si j’achète mon bouquin Pathfinder 50€ chez l’oeuf cube et 30€ sur le site de BBE. Est-ce que je continuerai à bouger mon cul sur Paris pour le plaisir de discuter avec le vendeur ? Où est-ce que je ferai mon gros ultra-connecté en attendant bien sagement 5-6j que mon bouquin arrive dans ma boite à lettre ?
    Le choix ne va pas se poser très longtemps dans la tête de beaucoup de monde, internet directement.

    Je terminerai avec ceci: Nous sommes dans un monde capitaliste. Et je suis un gros éditeur qui pense qu’au bénéfice. Dois-je réellement me priver des boutiques qui me font de la pub pour être l’unique vendeur de mes biens ?

    • Des remarques intéressantes, je n’avais pas du tout pensé à la dématérialisation du jeu video ! Je pense que je vais creuser un peu dans cette direction tiens. Cela dit, je ne suis pas sur qu’il y ai de gros éditeurs qui ne pensent qu’aux bénéfices dans le domaine du jdr.

        • Bien sur qu’ils pensent aux bénéfices, mais je parle de ne penser qu’aux bénéfices. Parce que les bénéfices ça permet de lancer d’autres projets. Après je n’ai aucune idée de la rentabilité des sociétés d’édition établies dans le monde du jdr.

          Il y a des passionnés et des moins passionnés c’est certain.

  2. Bcp de souscripteurs ne lisent pas avant de choisir > ça peut servir de détailler dans un podcast. Faudrait arrêter de mettre les deux offres au même niveau, de les comparer juste au prix. Ils ne proposent pas la même chose.

    un jeu comme esteren, même avec un succes, c’est pas un partenaire pour hasbro s’ils ont déjà envoyé paitre tout le monde

    si si, y’a les règles. Y’a pas toute la création de persos, mais y’a les règles. Leur com’ ne dis jamais que c’est DD5, faut lire, quoi, bon. Et wizards à l’air, vu DM’s guild et les termes de l’OGL, assez open sur les ajouts, l’envie de mettre du gras sur la moelle (raoul inside).

    Moi j’attends toujours ce que va lacher agate en échange de la trad gratos de BBE (c’est toujours pas précisé, les paliers sont sérieusement à la bourre…)
    BBE à un projet, qu’on accroche ou pas, et s’y tiennent.
    Agate a des idées, des envies, et propose aux souscripteurs.

    Le site de BBE, intitulé crowdfounding, est une souscription, plus qu’un CF, c’est clair

    En fait c’est CF, c’est une levée de fonds( >> comme vous le dites très bien !) : les petits éditeurs (et BBE, même eux, ils ont pas des millions d’euros d’avance) ne veulent pas prendre de risques sur des lancements qui peuvent les couler. Y’a peu de chances que ça rate sur DD, mais sur un raté, et c’est la merde.

    Après, je pense qu’il y a bcp de joueurs. Donj’, ça a quand même un tout petit peu d’écho…

    Après, en jdr, la question, c’est : c’est quoi un amateur? c’est quoi un pro ? Parce que esteren, c’est pas des pros ? (y’a pas de salariés à l’année, mais ils paient des gens)…

    comme pour cthulhu, ça fait ressortir beaucoup de choses.

    coupure un peu abrupte à la fin, mais sinon, bravo pour être restés brefs et mesurés, et d’avoir abordé tout ça !

    désolé pour le manque de rédaction, j’ai écris au fur et à mesure !

    • La coupure finale est abrupte parce qu’on enchaine sur une autre discussion qui est le thème du podcast 19 : le plaisir des joueurs. Et qui sera publiée demain ! On s’est dit que ça serait plus accessible en deux morceaux.

      Pour tes autres remarques elles me paraissent pertinentes. Merci d’apporter ta contribution à la discussion.

    • Tu peux détailler s’il te plait, parce qu’à l’écoute au montage le son était plutôt correct, compte tenu de l’enregistrement via hangout du podcast. C’est hyper utile pour moi de savoir ce qui colle et ce qui ne colle pas à ce sujet.

      • Le son est plutôt « étouffé » et des grésillements se font entendre. (je précise que j’ai un matériel plutôt haut de gamme et que je ne rencontre pas ce souci sur d’autres podcasts)
        Autre point, il faudrait songer à revoir vos transitions entre les émissions, parce que les coupures nettes, ça donne un gros oût d’inachevé ou de problème technique ! 🙂

        • Top merci, je n’ai pas fait de réduction du bruit sur celui-ci, et il y a un peu de saturation sur un certain nombre d’interventions. J’essaye de mettre en place un set up pour pouvoir éviter la post production, à savoir lancer le générique en direct etc… Mais je tâtonnes encore sur le sujet. Quand tu dis d’autres podcasts, tu veux dire d’autres numéros des Voix d’Altaride ou d’autres podcasts comme Radio Roliste ?

          Pour ce qui est des transitions, ouaip j’y ai été à la hache, la suite arrive demain, D’habitude je ne sépare pas les émissions en deux parties, mais là on a été très longs.

          Je vais surement rajouter une petite explication à la fin.

          • D’autres podcasts comme Radio rôliste ou Elbakin. C’était la première fois que j’écoutais un podcast des Voix d’Altaride 😉

  3. plusieurs choses à dire sur ce début de podcast

    première chose très importante à mon sens (d’où les majuscules, désolé), un petit errata :
    IL N’ Y A PAS DE CAMPAGNE CHRONIQUES OUBLIEES QUI N’A RIEN A VOIR EN OPTION, C’EST LA MÊME CAMPAGNE INVINCIBLE MAIS AVEC LES RÈGLES CHRONIQUES OUBLIÉES,NUANCE

    ensuite je vous trouve dur, autant sur la proposition agathe c’est pas très clair (c’est eux le plus grand jeu de rôle en français de mémoire) autant sur la proposition de BBE c’est bien clair que ce n’est que le SRD

    enfin je tiens à rappeller que contrairement à ce que vous laissez entendre, le but premier du CF (faire vivre des projets qui n’auraient pas vu le jour sans) est préservé. Insectopia, ladies-jdr et bien d’autres (le mien un jour) arrivent à sortir également grâce au CF

    sinon rapport au commentaire qui parle des jeux vidéo, ils sont en général quand même bien moins cher sur Steam

    • Je peux te garantir que je l’ai bien vu au début (même si on ne la voit plus maintenant), et sans chercher bien loin, je ne dois pas être le seul a avoir eu des hallucinations, puisque je lis dans la première page des commentaires « Est ce que la campagne Anathazerïn qui est en option est une version corrigée ou non ? » et que vois-je page 2 ? « si vous prenez Anathazerin en option, il s’agira de la même version qui est disponible dans le commerce.  »

      Reprenez vos majuscules monsieur, je n’ai en guère l’usage. ^^
      (Peut-être que l’option n’était là que tant qu’ils avaient du stock excédentaire du premier CF)

  4. Juste un commentaire au sujet des trad sur AideDD. On en est à la 4ème version du PDF des Basic Rules, Vu qu’il était complet depuis le début, cela veut dire que les 3 versions suivantes n’ont été que des corrections de traductions et d’orthographe.

    Bref, pour répondre à la question que vous posez, oui, ces Basic Rules évoluent et s’améliorent constamment (au moins de notre point de vue).

  5. Excellente émission une fois de plus, je viens juste de découvrir ce podcast de jeux de rôles et l’apprécie beaucoup. 😉
    Continuez comme cela en variant les thématiques abordées et je vous resterais fidèle.

    Kieffer

  6. Bonjour,
    Merci pour ce podcast !
    Cela dit, je trouve votre position sur les 2 financements participatifs un peu excessive.
    Il me semble que les 2 projets de traduction/enrichissement du SRD sont très clairement présentés par leurs éditeurs respectifs. A aucun moment, les éditeurs n’annoncent quelque chose comme: « C’est la version française complète de Donjons & Dragons 5 ». Je ne pense pas qu’un seul des bakers pense acheter la traduction simple des 3 bouquins en VO. Ce qu’est le SRD, ses manques, ainsi que ce qui sera complété ou créé par les éditeurs, figure clairement noir sur blanc sur les explications des produits. Franchement, à moins d’être un acheteur compulsif qui ne lit pas du tout les présentations des projets, il n’y a aucun risque de « tromperie » !
    Par conséquent, je ne comprends pas vraiment votre énervement. A moins que cela soit plutôt l’impression d’opportunisme que vous reprochez à ces éditeurs, et le fait qu’il y ait 2 versions en parallèle ?
    Pour ceux qui préfèrent lire en français, je trouve que ces 2 offres sont très intéressantes car assez différentes. Certes, on ne connait pas en *détails* le produit final (c’est tout le principe d’un préfinancement). Pour ceux qui préfèrent attendre des avis sur le produit final, il suffira d’attendre la fin d’année.

    Bref, je ne vois que des avantages à ces 2 VF, si on part du principe que la traduction française complète ne verra jamais le jour à cause du blocage de WoC…

    En tous cas j’apprécie votre Podcast et merci à vous pour partager votre énervement ! Du moment que tout cela reste courtois (ce qui est le cas) 🙂

    • Merci de ton commentaire !
      Les éditeurs sont opportunistes c’est vrai, mais c’est assez logique quand on est porteur d’un projet commercial. On peut apprécier ou rejeter la démarche mais si on voit un peu plus loin que « on est des passionnés nous aussi » (ce dont je ne doute pas), il n’y a pas de tromperie sur leur objectif. En revanche, en ce qui concerne la comm et la pub, je suis désolé de te détromper, les pubs qui circulent sur facebook par exemple sont très très tendancieuses. J’ai même un ami qui a financé la version collector en pensant que c’était la traduction de la vo de donjon. Alors que ce sont des clones de Donjon qui sont proposés. Entendons nous bien, je n’ai rien contre l’idée de produire des clones de Donjon, y’a des rôlistes qui l’attendent (même si je pense qu’il y a plus intéressant à développer).

      Ce que je (Julien) reproche à ces projets ce n’est pas leur succès, à la rigueur tant mieux pour eux. C’est plutôt l’enrobage d’un document gratuit pour en faire encore une fois un « beau livre » qui flatte le fétichisme des rôlistes et impose une qualité graphique complètement déraisonnable. C’est aussi la tromperie, le mensonge à moitié par omission. Eh faut pas être naif, ils savent très bien ce qu’ils vendent ! Si ils veulent attirer les gens il faut bien des messages du genre : « Le plus grand des jeux de rôle revient en France sur Ulule avec une 5e édition : http://fr.ulule.com/dragons-5e/ » ou « La préco participative pour « Héros & Dragons – Les règles de Donj’5 » est lancée sur notre site ! « . Alors oui on a pas le droit de dire que c’est donjon et dragon 5 sans violer les termes de l’OGL, donc on périphrase et on induit un peu le monde en erreur. C’est sur que c’est moins sexy de vendre « Dragons ! Compatible avec les règles de la 5e Edition » etc…
      Ce qui m’agace (énervement est un peu fort 🙂 ), c’est aussi cette dérive outrancière du crowdfunding, cette gamification de la précommande, cette monétisation de la campagne de pub. Mais bon ça, ce n’est pas la faute de ces éditeurs qui auraient tord de se priver de cette méthode publicitaire.
      Ce qui m’agace aussi c’est la vente forcée (comme le disait Xavier) que représente aujourd’hui ces campagnes, et les tarifs pratiqués. C’est l’absence (souvent, ici je n’ai pas vérifié) de format pdf à prix abordable et bien d’autres choses.

      Mais je n’en veux pas aux développeurs de ces clones (artistes et auteurs) et si je n’approuve pas les décisions commerciales des dirigeants, ce n’est pas pour ça que je les prends pour d’odieux tortionnaires pillant l’argent des rôlistes.

      Voilà voilà ! Mais l’agacement devrait-il se muer en colère, cela ne justifierai pas l’insulte. Donc oui, nous restons courtois, nous sommes civilisés et prêt à écouter les arguments et les avis qui diffèrent du nôtre. D’ailleurs il s’est trouvé qu’il y avait un certain consensus autour des micros mais ce n’était pas prévu comme ça. D’autres avis auraient été bienvenus pour enrichir le débat.

  7. Merci pour ce retour !
    Concernant l’avis sur le crowdfunding en général, je peux résumer ici un autre point de vue complémentaire. Dans le monde du jeu vidéo, un créateur indépendant (nommé FibreTigre) se positionne totalement *contre* le crowdfunding, mais pour une raison différente de vous. Il estime que le CF est toxique pour la création. En réalité, il pense que le créateur n’est plus libre de créer ce qu’il veut dès lors qu’il a été préfinancé par une foule de contributeurs. Pression sur le délai, sur les orientations, difficultés de changer d’avis par rapport à la proposition « prévendue ».
    Bien que, personnellement, je sois très favorable au principe de CF, je trouvais son opinion intéressante pour le débat.

  8. Très intéressant cet argument. Finalement je m’oriente de plus en plus vers l’idée d’un financement patreon ou tipeee du créateur lui même, si j’apprécie ce qu’il fait. Le crowdfunding c’est une promesse géniale, reste à votre comment ça va évoluer et si les projets raisonnables peuvent tirer leur épingle du jeu comme celui ci : https://www.kickstarter.com/projects/226674021/apocalypse-world-2nd-edition

    niveaux à 10 euros en pdf, 28 en version papier, 1450 contributeurs, 19750 $ demandés, 48 000 récoltés. Pas de strech goals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.