Voix d’Altaride 33 – Inspirations

C’est le numéro 33 des Voix d’Altaride et nous examinons nos sources d’inspiration en tant que joueurs de jeu de rôle. Où trouvons nous nos idées pour créer nos personnages ? Comment exploitons nous les clichés et les archétypes communs à notre culture geek ?
Voici quelques unes des questions que nous nous posons dans cet épisode. N’hésitez pas à nous écrire pour nous poser les vôtres !

Coups de coeur/Coups de gueule

Sandra : Utopiales / « De toute manière le fait historique n’existe pas, l’histoire est écrite par les vainqueurs ».
Xavier : Warhammer 40k Eternal Crusade / Arkhane Asylum
Benoit : Braindead / babysitter’s blues
Julien : Lexicon Valley / retard de montage…

L’image illustrant le podcast est la bibliothèque Clémentium de Prague (Courtesy of the Klementinum Library)

8 commentaires

  1. Contenu très intéressant sur la transmission de nos expériences culturelles à nos personnages. Je n’en suis pas encore à la fin, mais je me demande si sera abordée la question de la répartition culturelle à la table, parce qu’il y a des tables où l’on arrive avec une inspiration forte et claire pour soi et on réalise que les autres ne connaissent pas du tout la source ce qui conduit parfois à la frustration ou à l’incompréhension.

    J’ai surtout une question pour le début du podcast, il est question d’un jeu où a été crée un personnage de blues man divinateur, quel est ce jeu, je n’ai pas réussi à comprendre le titre.

    • Salut ! Merci de ces compliments, je ne crois pas que nous parlions de la répartition culturelle mais c’est une excellente remarque ! Nous avons tendance à jouer avec des personnes qui partagent la même culture populaire que nous, mais est-ce qu’en jouant avec un public à la culture différente le résultat serait le même ? Il y a une piste dans les podcasts de la Cellule consacrés à Shaan renaissance et dans la préface du bouquin lorsqu’Igor, l’auteur historique du jeu, parle de son expérience du jdr en Afrique.

      Pour ce qui est du jeu c’est Itras By, pour le moment un jeu en VO mais dont la publication devrait arriver sous peu chez 2dsansface d’après le fix (http://lefix.di6dent.fr/)

      • Je suis désolé de spammer les commentaires, mais à mesure que je vous écoute des réflexions me viennent. J’en suis au moment où il est question de conserver (ou non) ses inspirations.

        Je me ressens souvent la même chose, une effervescence soudaine et intense lorsque je croise une œuvre inspirante mais quelques temps plus tard je fini aussi par perdre cet état. Bien sûr que l’on peut prendre des notes « techniques » pour se souvenirs de ce que l’on voulait conserver et reproduire en partie. Mais je crois que l’inspiration ne peut pas se limiter à la partie « matériel » de ce que l’on voudrait conserver. L’inspiration c’est aussi (surtout?) un état d’exaltation que l’on ressent devant une chose et que l’on voudrait exporter dans une création personnelle. Et cette émotion est difficilement conservable que ce soit par les notes ou par une autre méthode.

        Du coup j’ai l’impression que nous ne sommes pas maître de l’inspiration mais nous en sommes des esclaves ou des jouets. Enfin, je dis ça, ce ne sont que des impressions à chaud 🙂

  2. Deux petites remarques hors sujet. Déjà la première merci pour une réponse aussi rapide, j’ai envie de dire wahoo ! La seconde remarque c’est sur les liens cliquables, serait-il possible qu’ils ouvrent automatiquement dans un nouvel onglet parce que là ça fait deux fois que je me fais avoir, je clic du coup je perd la page et le podcast, bon j’avoue ce n’est qu’un détail ^^

    Pour en revenir au sujet, sans aller aussi loin qu’une table où chaque joueur viendrait d’une culture ou d’un continent différent, je trouve qu’au sein d’une même base culturelle, celle de geek, des rôlistes, des amis, on a malgré tout et heureusement des variations culturelles qui ne sont pas nécessairement partagées. En fait ça rejoint ce que vous dites sur les archétypes et les clichés. J’avoue que lorsque j’ai envie de m’inspirer d’une référence culturelle pour construire un personnage c’est pour m’éloigner du cliché du coup j’essaie justement d’aller chercher une figure en dehors de la culture propre au jeu ou au jeu de rôle. C’est comme ça que j’ai pu finir par créer un personnage de Game of Trone inspiré d’un architecte dans l’esprit de Le Corbusier (oui j’ai l’esprit d’escalier, je suis parti du nom des Stark, de Stark je suis passé à designer célèbre et de designer je suis passé à architecte).

    Du coup maintenant c’est courant que je m’amuse à m’inspirer de personnage sans rapport avec le jeu, sans le préciser au meneur ou au joueur, c’est juste pour me faire des petites private joke perso et surtout pour guider une forme de rôle play, Et même maintenant mon jeu c’est de trouver des inspirations qui ne se remarquent pas même si les ficelles sont grosse, par exemple j’ai créé un jour un magicien dans un monde med fan dont la personnalité extravagante et le look « remarquable » était inspiré de Lady Gaga, tenues inutilement visibles et peu mobile, mélange d’amour prétentieux pour les « siens » et hautain vis à vis de ceux qui ne sont pas des créatures magiques, etc, et jamais personne n’a fait le lien entre ce magicien typé med fan et mon inspiration.

    • Alors je suis embêté les liens cliquables j’essaye justement de faire en sorte qu’ils ouvrent une nouvelle fenêtre j’ai du rater un épisode je vais regarder ça.
      Pour le reste : excellents exemples !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.